locataire bruyant à Saint-Soupplets

Comment gérer un locataire bruyant ?

La mise en location de votre logement peut poser problème si votre locataire est source de troubles de voisinage. Vous pensez que cela ne vous concerne pas ? Vous faites erreur car le propriétaire bailleur est responsable du respect du voisinage, même s’il n’habite pas lui-même dans le logement ; il lui incombe donc de gérer cette situation, et sans attendre. Vous avez un problème de locataire bruyant à Saint-Soupplets ? Voici quoi faire.

Votre locataire génère des troubles de voisinage ? Il faut agir vite !

Votre locataire est la source de troubles de voisinage à Saint-Soupplets ? En tant que propriétaire bailleur, il en va de votre responsabilité.

Dès lors que vous avez écho des nuisances de votre locataire bruyant à Saint-Soupplets, vous devez agir pour trouver une solution dans les plus brefs délais. En tant que bailleur, votre responsabilité est engagée. Si vous entreprenez des démarches dans le but de régler le problème, vous ne pourrez plus être tenu pour responsable des agissements de votre locataire. Si les nuisances se poursuivent, et que vous pouvez prouver avoir entrepris les démarches nécessaires, vous ne serez pas contraint de verser des dommages et intérêts.

Cela dit, pour le confort du voisinage, il vaut mieux agir rapidement pour régler le problème de locataire bruyant.

Comment réagir en cas de locataire bruyant à Saint-Soupplets ?

Il existe plusieurs cas de figure. On parle de véritable problème de nuisance si le locataire bruyant à Saint-Soupplets occupe le logement pour une longue durée (au moins un an). Dans le cadre d’une location saisonnière, l’occupation ne dure que quelques jours ou quelques semaines. Même si les nuisances sont bien présentes, elles finiront par cesser. Cela dit, vous pouvez tout de même engager la responsabilité de vos locataires et/ou contacter la plateforme de location par laquelle vous êtes passé pour revoir vos options de location.

Problème de locataire bruyant à Saint-Soupplets pour une location longue durée ? Quels sont vos recours ?

La négociation à l’amiable

Dans la majorité des cas, les problèmes de locataire bruyant à Saint-Soupplets peuvent se régler avec une simple négociation à l’amiable. Il est possible que le locataire ne se rende pas compte de la nuisance qu’il occasionne ou que les troubles soient exceptionnels (soirée d’anniversaire, nouvel an, etc.).

Pour en avoir le cœur net, questionnez les plaignants afin de savoir quelles sont la nature de ces nuisances, leur fréquence et leur durée. Puis, tentez un dialogue avec votre locataire afin de lui faire prendre conscience des troubles qu’il généré. Cette démarche peut suffire à régler le problème, pour le plus grand plaisir des habitants.

Si les troubles persistent

Si les troubles de voisinage à Saint-Soupplets ne cessent pas, vous pouvez passer par la voie officielle. Deux options s’offrent à vous :

  • Adressez un courrier recommandé(avec AR) à votre locataire pour lui demander de faire le nécessaire pour que les nuisances qui lui sont reprochées cessent.
  • Adressez un courrier au syndic de copropriété, qui a l’obligation de s’assurer du respect du règlement intérieur par les propriétaires occupants et les locataires de l’immeuble. Le syndic pourra prendre le relais de votre problème.

Si vous entreprenez l’une de ces démarches, vous respectez vos obligations de bailleurs et vous êtes protégé.

locataire bruyant à Saint-Soupplets

Pour aller plus loin et donner congé au locataire

Si la situation n’évolue pas, vous pouvez faire un recours en justice. Pour cela, vous devez collecter le plus de preuves possibles (constat d’huissier, témoignages des voisins gênés, procès-verbal éventuellement établi par les policiers venus constater les nuisances, factures prouvant les travaux réalisés pour atténuer le problème, etc.).

Les troubles de voisinage à Saint-Soupplets peuvent constituer un motif de résiliation du contrat de location. Suite au jugement, vous pourrez rompre le contrat et exiger que votre locataire quitte le logement.Pour cela, votre bail locatif doit indiquer une mention de résiliation (en cas de non-respect de l’obligation qui est faite au locataire de jouir du bien paisiblement, sans causer de nuisances).

En l’absence de cette clause, vous pourrez donner congé à votre locataire mais vous devrez patienter jusqu’à l’échéance du bail. Vous serez peut-être contraint d’attendre des mois, ou des années.

Avatar

Responsable d'agence
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.